On cherche de nouveaux talents pour rejoindre l’aventure SafetyFirst Formation. Découvre tout de suite les offres disponibles !

Marre de la COVID-19 ? Adoptons les bons gestes pour l’éradiquer

MARRE DE LA COVID-19 ? ADOPTONS LES BONS GESTES POUR L’ÉRADIQUER

Depuis le début de la crise sanitaire, nos vies ont complètement changé et nous avons dû adapter notre quotidien. Aujourd’hui, le masque est devenu presque une habitude pour nous, citoyens. En effet, il représente une mesure sanitaire essentielle et indispensable pour se protéger et protéger les autres de la COVID-19.

Mais quel est son rôle face au virus et comment le porter de manière efficace ?

Qu’est-ce que le risque infectieux ?

On parle de risque infectieux lorsqu’il y a une pénétration et une multiplication d’un micro-organisme, autrement dit d’un microbe – bactérie, virus, champignon – dans le corps. Ces microbes se propagent partout dans l’environnement par différents mécanismes :

  • par voie respiratoire – inhalation,
  • par contact avec la peau ou les muqueuses,
  • par inoculation – blessure, morsure, piqure d’insecte,
  • par voix digestive.

La distance de propagation des gouttelettes expulsées lorsqu’une personne tousse ou éternue est de 1 à 2 mètres. Il est donc très important de respecter les distances de sécurité afin de ne pas contaminer ou être contaminé par autrui.

L’importance de porter un masque

Le masque est indispensable pour se protéger et protéger les autres. Il ajoute une barrière physique et représente une mesure essentielle pour rompre la propagation de la COVID-19. Cependant, il ne remplace pas les autres gestes barrières qu’il faut continuer d’appliquer.

Il existe différents types de masque :

Le masque grand public
Avec une durée d’utilisation de 4 heures maximum, il doit être lavé à la machine pendant 30 minutes à 60°. Destiné à la prévenir la projection de gouttelette, il filtre 70% à 90% des particules émises. Il peut donc être utilisé dans un environnement de travail. En revanche, il n’est pas autorisé pour le personnel soignant et non recommandé pour toute personne malade.

Le masque chirurgical
Porté en usage unique, il peut être utilisable seulement 4 heures. Ces masques sont disponibles en pharmacie et en supermarché. Il protège la personne qui le porte contre les gouttelettes projetées et protège les autres et l’environnement des projections de la personne qui porte le masque

Le masque FFP2
Sa durée d’utilisation est de 8 heures. Il protège les personnes du virus circulant dans l’air. Il est destiné principalement pour les personnes à risque et le personnel soignant.

Les bonnes pratiques pour porter son masque

Les bons gestes

✔ Se laver les mains avant et après avoir manipulé le masque
✔ Recouvrir entièrement son nez et sa bouche avec le masque
✔ Retirer et enfiler son masque uniquement par les attaches qui passent derrière les oreilles
✔ Jeter son masque dans une poubelle fermée ou isoler-le dans un sac en plastique jusqu’au lavage, puis se laver les mains

Les mauvais gestes

❌ Toucher et manipuler régulièrement son masque
❌ Baisser son masque sous son nez ou son menton
❌ Enlever son masque pour parler à quelqu’un
❌ Garder le même masque pendant plus de 4h
❌ Prêter son masque

Le virus continue de circuler, il faut donc poursuivre les efforts en continuant de respecter les gestes barrières dans notre quotidien. Porter le masque en fait partie et représente une barrière physique entre vous, les autres et l’environnement. Mais attention, il n’est utile que s’il est bien porté.

Vous souhaitez en savoir plus et apprendre les bons gestes ? Découvrez notre formation prévention du risque infectieux et COVID-19.

Partagez cet article

Covid-19 : Comment limiter la propagation du virus ?

COVID-19 : COMMENT LIMITER LA PROPAGATION DU VIRUS ?

Suite à la hausse considérable des personnes atteintes par la COVID-19, le gouvernement a été dans l’obligation de renforcer les mesures de santé et de sécurité en vue de limiter la propagation du virus. Il est primordial aujourd’hui, de prendre conscience du risque infectieux et de s’en prémunir dans le but de se protéger et de protéger les autres.

Gestes barrières : il faut maintenir nos efforts pour lutter contre le virus

D’après l’enquête réalisée en octobre 2020, par l’agence nationale française de santé publique, concernant l’évolution des comportements pendant l’épidémie, une forte corrélation entre la diminution des gestes barrières et l’augmentation des contaminés est à noter.

Plusieurs périodes ont été étudiées. En effet, l’étude montre qu’entre le 21 et le 23 mars 2020, les individus adoptaient systématiquement les mesures de sécurité – port du masque, saluer sans se serrer la main ou encore arrêter les embrassades – par rapport à la période du 24 au 26 août (post confinement). En revanche, nous observons une baisse en ce qui concerne le respect des mesures qui incitaient à éviter les rassemblements festifs entre la période du 21 au 23 mars et celle du 24 au 26 août.

L’enquête met également en avant l’augmentation importante des regroupements et des réunions depuis le déconfinement, depuis la période du 13 au 15 mai et ce jusqu’à la fin du mois d’août. L’adoption systématique des mesures d’hygiène – laver les mains, tousser dans le coude – semblent également avoir été délaissée depuis la période du 13 au 15 mai.

Les gestes barrières semblent avoir un rôle prépondérant quant à l’augmentation du nombre de personnes contaminées par le virus. Il est donc primordial de les respecter et de s’en prémunir pour réduire la propagation du virus.

Comment poursuivre son activité en toute sécurité ?

Pour la santé et la sécurité de tous, et même en période de confinement, la formation reste l’une des solutions efficace, pour permettre à vos salariés de rester conscient du risque infectieux et de bien comprendre quels sont les bons gestes à adopter pour limiter la propagation du virus.

virus-covid-19-activité-professionnelle-sécurité

Notre formation Prévention du risque infectieux a été étudiée afin d’apporter les connaissances utiles à la prise de conscience du risque infectieux, ainsi que les gestes et réflexes nécessaires qui nous permettront de lutter ensemble contre la Covid-19. Quelles sont les thématiques abordées lors de de cette formation ?

1. Les prescriptions règlementaires liées aux risques de la COVID-19

L’employeur a pour responsabilité de veiller à l’évolution des risques professionnels liés à la COVID-19 et ainsi mettre en place des mesures sanitaires adaptées. Modification des horaires, nettoyage renforcé, aménagement du lieu de travail, télétravail… de nombreuses mesures préventives existent et permettent d’éviter les risques d’exposition, de transmission et de propagation au virus.

2. Les mécanismes de propagation du virus

Pour se protéger du risque infectieux et plus particulièrement de la pandémie que nous traversons, il est important de comprendre :

  • ce qu’est le virus COVID-19,
  • son mode de circulation et de propagation,
  • comment réduire le risque de contamination pour soi-même et pour les autres.

Parfois peu conscient du danger qui nous entoure et souvent par réflexe, nous réalisons quotidiennement des gestes autrefois considérés comme anodins, mais qui, aujourd’hui, peuvent présenter un risque de contamination.

3. Les mesures de prévention individuelles et collectives

Au cours de cette formation, nous abordons très précisément les mesures de prévention à adopter. Les gestes barrières sont aujourd’hui incontournables et nous nous devons de les respecter pour la santé de tous. Afin de garantir au maximum la réduction du risque, ces mesures doivent être appliquées aussi bien dans notre quotidien que sur notre lieu de travail. Le danger Covid-19 est malheureusement partout et invisible ! Gardons cependant espoir, il est possible de l’éviter.

Face à cette pandémie qui sévit depuis presque 1 an maintenant, il est essentiel de prendre conscience du risque infectieux et des gestes qui permettront de le supprimer. C’est pourquoi, la formation Prévention du risque infectieux devient essentielle dans le contexte sanitaire actuel. En effet, il faut agir ensemble, il faut être capable d’adopter les bons gestes barrières et surtout s’assurer que les actes que nous réalisons quotidiennement sont bien faits et donc nous protègent vraiment.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à nous contacter, cette formation est disponible en présentiel ou en classe virtuelle.

Partagez cet article

Aide et soin à domicile : comment éviter les risques ?

Aide et soin à domicile : comment faire pour éviter les risques ?

En 2017, la fréquence des accidents de travail baisse dans tous les secteurs à l’exception de celui de l’Aide et du soin à domicile. Même constat pour les maladies professionnelles dont le nombre demeure alarmant à cause, notamment, d’une nécessité récurrente d’aider les patients à se déplacer.  

Aide et soin à domicile : Quels sont les risques reconnus de ce secteur ?

  • Manutentions manuelles – troubles musculo-squelettiques et accidents dus au travail debout avec piétinement, à la manutention de la personne et du matériel, aux gestes répétitifs, aux domiciles inadaptés et aux déplacements extérieurs),
  • Chutes de plain-pied – glissade au sol, port trop lourd d’un patient, chutes au domicile de la personne ou au cours des déplacements extérieurs, etc.,
  • Chutes de hauteur – chute d’un escabeau ou autre équipement, chute dans les escaliers, etc.,
  • Risque électrique – équipements de travail inadaptés, en mauvais état ou non maîtrise de l’utilisation (engins ménagers).

Quelles solutions pour éviter les risques sur son lieu de travail ?

Pour favoriser la santé et la sécurité des salariés, il est nécessaire de mettre en place une démarche prévention au sein de votre entreprise.
La prévention des risques professionnels permet de lutter contre les accidents de travail et de contribuer à la baisse des maladies professionnelles, tout en diminuant les risques d’épuisements physiques liés au métier.
En complément de la prévention, la formation contribue à corriger les méthodes de travail et en améliorer les conditions, et permettre à vos salariés d’être capable de préserver leur corps, leur santé, dans un cadre sécuritaire pour eux comme pour leurs patients.

Quelles formations pour répondre aux besoins de prévention des risques dans le secteur de l’aide et du soin à domicile ?

Optimiser les conditions de travail de l’employé,
Améliorer le confort, les soins et la sécurité apportés aux patients,
Répondre aux besoins techniques, organisationnels et humains de l’entreprise.

Optimiser les conditions de travail de l’employé,
Améliorer le confort, les soins et la sécurité apportés aux patients,
Répondre aux besoins techniques, organisationnels et humains de l’entreprise.

Être capable de secourir toute personne victime d’un accident de travail ou d’un malaise, en attendant l’arrivée des spécialistes.

Partagez cet article

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visite. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici.

Bienvenue sur notre nouveau site

Votre navigateur Web (Internet Explorer) n'est pas à jour.
Veuillez télécharger un des navigateurs récents suivant et revenir pour profiter pleinement de notre site.