COVID-19 : Je veux éviter la propagation du virus et protéger mes proches, je m'inscris à la formation risques infectieux !

Les démarches essentielles pour prévenir le risque incendie

Les démarches essentielles pour prévenir le risque incendie

Chaque année, de nombreuses entreprises subissent les conséquences d’un d’incendie qui peuvent être dramatiques, avec des répercussions autant humaines que matérielles. Malgré la gravité d’un tel sinistre, le nombre de victimes reste heureusement relativement faible, tandis que les conséquences socio-économiques s’avèrent quant à elle très souvent fatales pour les entreprises.  Perte de clients, dégâts matériels importants, baisse de la production, il est difficile de se relever après une telle épreuve, c’est pourquoi la prévention du risque est indispensable pour éviter un départ de feu dans un établissement.

Comprendre le risque incendie

Comment se déclenche un incendie ?

Pour qu’il y ait départ de feu, il faut impérativement que les 3 éléments suivants soient réunis :

  • Un combustible comme le papier, le carton…
  • Un comburant tel que l’air, l’oxygène…
  • Une source d’inflammation, par exemple une étincelle, une cigarette encore allumée…

Dès qu’il s’est déclaré, l’incendie évolue sans contrôle dans l’espace et le temps. Il émet alors très rapidement de dangereuses chaleurs, fumées et des gaz polluants, rendant l’atmosphère irrespirable.

Les facteurs de déclenchement d’un incendie sont nombreux, et variés. On peut cependant les regrouper en 3 types de causes de départ de feu :

  1. Techniques : problème électrique comme la surcharge des prises, embrasement de produits chimiques, …
  2. Humaines : acte de négligence comme le jet de mégots de cigarette au sol, travaux par points chauds, …
  3. Naturelles : aléas météorologiques (foudre ou sécheresse)

Prévenir le risque d’incendie le plus tôt possible et sans attendre un incident est ainsi primordial pour une organisation. La règlementation française exige en ce sens d’assurer la protection des personnes et des biens en mettant en œuvre un plan d’actions qui permettront :

  • D’évacuer le plus rapidement possible l’ensemble des personnes
  • De limiter la propagation du feu
  • De favoriser l’accès et l’intervention des pompiers

Prévenir le risque incendie dans votre entreprise

Le risque incendie dans une organisation doit être évalué régulièrement. Pour cela, il est conseillé d’effectuer un diagnostic et une analyse de la situation permettant d’adopter en réponse des mesures techniques et organisationnelles adaptées. Ces mesures vous permettront de comprendre comment éviter un départ de feu, limiter sa propagation et réduire les conséquences humaines et matérielles.

1. Adapter vos locaux au maximum

Les mesures de prévention sont d’autant plus efficaces lorsqu’elles font partie d’un plan bien établi et organisé à l’avance. Cela consiste par exemple à adapter vos locaux pour éviter les situations propices au déclenchement d’un feu, et optimiser certains aspects qui permettront d’être plus résistants en cas d’incendie.

Lorsque vous concevez vos bureaux et leurs cheminements, pensez notamment aux évacuations pour le personnel, à l’isolement des locaux à risques, à l’ajout de distances de sécurité pour réduire la propagation du feu, aux choix des matériaux, à la conception d’issues efficaces… Ces points de construction, définis par de nombreux textes de loi, vous permettront de limiter le risque d’incendie dans votre entreprise.

2. Afficher les consignes de sécurité

Quelle attitude avoir lors d’un déclenchement de feu, comment réagir ou intervenir face à l’urgence, quels sont les gestes de sécurité à adopter ? Les consignes de sécurité de votre entreprise donnent des indications en lien avec les risques spécifiques liés à l’activité de votre organisation. Être formé et informé sur ces consignes permet au personnel d’agir plus rapidement et efficacement contre un début d’incendie. Ces consignes doivent être affichées de manière apparente, claire et visible de tous afin que chaque employé puisse y avoir accès.

3. Former des équipes à la lutte contre le feu

Comment réagir en cas d’incendie ? Il n’est pas évident de garder son calme et de savoir quoi faire dans une telle situation. Former ses salariés à la lutte contre le feu est un moyen efficace de prévention du risque incendie. Vous apprenez à reconnaitre les situations à risques et acquérez les bons réflexes, car en cas de feu, vous devez savoir agir vite et être très réactif pour limiter les dégâts. La formation joue donc un rôle essentiel dans la maîtrise du risque incendie en entreprise.

4. Mettre en place des exercices d’évacuation

La formation pour prévenir le risque d’incendie en entreprise passe également par la mise en place d’exercices d’évacuation réguliers. Ils sont obligatoires et permettent de préparer vos équipes à acquérir les bons réflexes en cas de départ de feu.

Ces exercices se déroulent en 3 temps :

Préparation

  • Définir le rôle et la responsabilité des intervenants comme le chargé d’évacuation ou les observateurs
  • Vérification et contrôle des installations
  • Information du personnel
  • Organisation pratique (date, objectif de l’exercice, thème de l’incendie)

Déroulement

  • Déclencher l’alarme
  • Stopper toute activité et rejoindre les points de rassemblement dans le calme
  • Vérifier que tout le personnel a été évacué du bâtiment
  • Faire l’appel
  • Annoncer la fin de l’exercice
  • Relever le temps nécessaire à l’évacuation
  • Remplir le bilan de l’exercice

Évaluation

S’assurer que les gestes ont bien été acquis

Prévenir le risque incendie, c’est mettre en œuvre des actions qui permettront d’éviter qu’un feu se déclare, mais c’est aussi se donner les moyens d’en limiter les dégâts. Il est donc indispensable de définir un plan d’action et des mesures à appliquer, et mettre en place des exercices réguliers dans votre structure.

Vous êtes employeur ? Impliquer vos salariés en leur proposant des formations adaptées à leur activité et à leur établissement pour prévenir efficacement le risque d’incendie.

Partagez cet article

Consignes particulières de sécurité : ce qu’il faut comprendre !

Consignes particulières de sécurité : ce qu’il faut comprendre !

Les consignes particulières de sécurité s’appliquent à certains travaux, tels que les travaux par points chauds ou situés dans/à proximité d’une zone ATEX, ou à certains locaux du type atelier, entrepôts, zone de stockage, etc. Ces consignes, plus spécifiques, doivent être visibles et affichées dans chaque local concerné.

Les consignes particulières de sécurité énoncent les instructions suivantes :

  • Diffusion de l’alarme dans la zone en question – personnes relais, moyens et contenu du message d’alerte,
  • Intervention dans la zone en question – moyens spécifiques, interdiction de manipuler des matières dangereuses, tri des déchets dans des récipients prévus à cet effet,
  • Zones à risques d’explosion – accès réglementés, utilisation de matériel et d’équipements spécifiques,
  • Évacuation et mise en sécurité de la zone – signal de mise en sécurité, itinéraire, espace d’attente sécurisé, point de rassemblement,
  • Procédures – manière d’utiliser les matériaux et équipements, travaux autorisés et exécutés dans ces zones, obtention d’un permis de feu,
  • Interdiction de fumer.

Partagez cet article

Consignes spéciales de sécurité : ce qu’il faut retenir !

Consignes spéciales de sécurité : ce qu’il faut retenir !

Les consignes spéciales de sécurité s’adressent aux équipiers d’intervention technique désignés et leur indique le rôle qu’ils doivent tenir et les actions qui en découlent pour agir en cas de sinistre. 

Les consignes spéciales de sécurité précisent les aspects suivants :

  • Consignes à la personne en charge de la transmission de l’alerte – personne chargée d’alerter les pompiers ainsi que les personnes extérieures (numéros d’urgence et contenu des messages d’alerte),
  • Consignes aux équipes de première intervention – rôles, équipements, moyens, contacts,
  • Consignes aux équipiers d’évacuation – rôles, zones d’actions, itinéraires de secours, contrôle, compte rendu au coordinateur et aux pompiers,
  • Consignes aux secouristes – lieux de ralliement, matériel,
  • Consignes aux chefs et membres des éventuelles équipes de seconde intervention – signaux, points de ralliement, organisation et fonctionnement des équipes,
  • Personnes devant assurer des fonctions bien définies – électriciens, responsables d’installation, magasiniers, gardien, gestionnaire du parc véhicules, personnel d’accueil

Partagez cet article

Consignes générales de sécurité : ce qu’il faut savoir !

Consignes générales de sécurité : ce qu’il faut savoir !

Les consignes générales de sécurité énoncent les informations nécessaires permettant de donner l’alerte et d’évacuer les locaux d’une entreprise sans danger pour le personnel. Elles permettent aux salariés d’être capables d’agir en cas d’accident ou de sinistre et d’avoir les moyens de lutter contre un départ d’incendie.

Les consignes générales de sécurité doivent comporter les éléments suivants :

  • Consignes pour les premiers témoins du début d’incendie – intervention immédiate, spécificités de la démarche, diffusion de l’alarme,
  • Moyens de transmission de l’alarme – intervention des équipes spécialisées, évacuation, moyens d’alerte,
  • Diffusion de l’alerte aux personnes extérieures – alerte des secours, procédures spécifiques,
  • Consignes de mise en sécurité et d’évacuation – signal, identification des équipiers d’intervention, définition des issues de secours et itinéraires de sorties d’urgence, point de rassemblement, évacuation des personnes en espace confiné,
  • Organisation de la première et seconde intervention,
  • Secourisme aux blessés – personnes aptes à agir, lieux de regroupement, moyens en place,
  • Éléments annexes – autorisation de fumer, état de propreté, fermeture des portes coupe-feu, voies de circulation libres, stationnement des véhicules, utilisation des ascenseurs lors de l’alarme, gestion des visiteurs, etc.

Les consignes générales doivent aussi planifier la vérification du bon fonctionnement du matériel d’extinction, ainsi que l’entrainement du personnel à agir en cas de sinistre (tous les 6 mois).

Partagez cet article

Connaître les consignes de sécurité incendie

Connaître les consignes de sécurité incendie

Dans les entreprises, tous les employeurs sont dans l’obligation d’afficher un certain nombre de consignes en fonction des activités de leur entreprise. Ils doivent pouvoir évaluer les risques pour leurs salariés et mettre en œuvre des dispositifs pour leur sécurité (choix des matériaux et équipements de travail, aménagement des lieux de travail, définition des postes de travail…)

Les consignes de sécurité incendies doivent être affichées dans tout local où sont manipulées des substances inflammables. Elles contiennent toutes les procédures à mettre en œuvre, les processus d’évacuation, les emplacements spécifiques, le matériel d’extinction et les noms des responsables de sécurité incendie.

Les consignes de sécurité sont-elles obligatoires en entreprise ?

Selon le Code du Travail, elles sont obligatoires pour les entreprises de plus de cinquante personnes ou pour celles qui manipulent des matières inflammables.

Quelle est la responsabilité de l’employeur en matière de consignes de sécurité ?

L’employeur doit :

  • élaborer les consignes de sécurité,
  • les communiquer à l’inspection du travail,
  • les énoncer à tout son personnel.

Il est également du ressort de l’employeur d’être en totale conformité avec l’ensemble des autres consignes de sécurité relatives à son secteur d’activité.
Concernant les entreprises de moins de cinquante personnes ou pour celles ne manipulant pas de matières inflammables, ces directives doivent au moins permettre l’évacuation de l’ensemble des salariés d’une structure. Cependant, il est recommandé de détailler les consignes lorsqu’elles sont fixées par règlementation.

Qui est concerné par ces consignes ?

Les consignes de sécurité concernent tout l’ensemble du personnel d’une entreprise.

Quels sont les différents types de consignes de sécurité qui existent ?

  • Les consignes générales de sécurité – elles énoncent l’organisation des actions et de l’évacuation de l’ensemble des personnes présentes dans l’entreprise en cas d’incident,
  • Les consignes spéciales – elles définissent la fonction et l’action d’une personne désignée en particulier pour assumer un rôle précis dans le cas d’un sinistre,
  • Les consignes particulières – elles précisent les modalités d’exécution de chaque personne, propres à certains travaux ou relatives à des locaux spécifiques.

Quelles sont les règles en matière de visibilité et de mise à jour des consignes ?

Ce règlement et les directives des consignes de sécurité doivent être :

  • Visible par tous, à tous les niveaux de l’entreprise (aux différents étages et à proximité des ascenseurs),
  • Attractif pour un repérage rapide du personnel,
  • Simple et précis pour plus de clarté en situation d’empressement et de panique,
  • Complet, le plan d’évacuation doit prendre en compte toutes les situations possibles d’incident,
  • Mis à jour et vérifiés régulièrement selon la réglementation et lorsque cela est nécessaire

Partagez cet article

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visite. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici.

Bienvenue sur notre nouveau site

Votre navigateur Web (Internet Explorer) n'est pas à jour.
Veuillez télécharger un des navigateurs récents suivant et revenir pour profiter pleinement de notre site.