05 janvier 2018
Le secourisme au programme de l’examen du permis de conduire

Par Marion Bouillot - Juridique

À partir du 1er janvier 2018, les nouveaux candidats au permis de conduire seront évalués oralement sur la question des gestes de premiers secours lors de l’épreuve pratique. L’arrêté du 06 Octobre 2017 officialise les modifications des modalités de l’examen du permis de conduire (catégorie B).

Être capable de porter secours en cas d'accident de la route

En 2017, 3 693 personnes ont perdu la vie dans un accident de la route selon l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière.
Un grand nombre de vies pourraient être sauvées chaque année si les français étaient mieux formés aux gestes de premiers secours. C'est pourquoi le Ministère de l’intérieur a décidé d'agir pour que chaque conducteur soit capable d'intervenir face à une situation d’urgence. Dans le cadre de la sécurité routière, il a donc publié l'arrêté du 6 octobre 2017 visant à apprendre aux futurs automobilistes les notions principales du secourisme et à améliorer leur capacité à intervenir en cas d’accident de la circulation.
En pratique, tous les nouveaux candidats au permis de conduire devront répondre à une question orale sur les gestes de premiers secours lors de l’examen.
Les premières organisations visées par cet acte sont donc les auto-écoles qui sont tenues d’adapter, dès la nouvelle année, leur programme de cours pour préparer au mieux les futurs conducteurs.
La connaissance des gestes de premiers secours fait maintenant partie intégrante de l’obtention du permis de conduire. Il est donc dans l’intérêt des auto-écoles de bien former leurs moniteurs aux gestes qui sauvent.

En quoi consiste la formation secourisme ?

La formation secourisme dure une journée et prévoit une partie de cours théoriques ainsi que des mises en situation réelles.

Elle a pour objectif d’apprendre à porter secours à une victime, quelle que soit la situation de danger.

À l’issue de la formation, le stagiaire est capable de :

  • Réaliser une protection adaptée du lieu d’accident
  • Examiner la(les) victime(s) avant/et pour la mise en œuvre de l’action choisie en vue du résultat à obtenir
  • Faire alerter ou alerter
  • Secourir la(les)victimes de manière appropriée

Secourisme : comment se former ?

Il est recommandé de suivre votre formation dans un organisme habilité par le réseau assurance-maladie risques professionnels/INRS.

Cela vous certifie que l’organisme répond aux 6 critères du cahier des charges établi par le réseau prévention. En effet, l’organisme pour prétendre à l’habilitation doit soumettre :

  • Une présentation juridique et économique de l’organisme,
  • Son expérience et sa motivation à mettre en place le dispositif,
  • Ses moyens humains,
  • Ses moyens logistiques et pédagogiques,
  • Sa promotion et communication,
  • Son adaptation pédagogique.

Pour suivre une formation secourisme classique, l’organisme n’a pas besoin d’habilitation, mais cela reste un gage de qualité et l’assurance que les programmes respectent les recommandations de l’INRS.