Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Sécurité incendie : tout savoir sur les équipiers de première et seconde intervention

Sécurité incendie : tout savoir sur les équipiers de première et seconde intervention

Chaque jour en France, des incendies se déclarent avec pour conséquence des dégâts humains et socio-économiques. Former l’ensemble de son personnel à la lutte contre le feu est donc une nécessité absolue. Dans certaines entreprises où le risque incendie est accru, le chef d’établissement devra aller plus loin en constituant et formant des équipiers de première et seconde intervention. Ces derniers mettront en place des mesures de prévention dans l’établissement et se tiendront prêts à intervenir en cas de risques incendie spécifiques importants.

Mais quel est réellement leur rôle dans l’entreprise et comment sont-ils recrutés ? On vous explique tout dans notre article !

Zoom réglementation

En matière de sécurité incendie, les termes « équipiers de première intervention » (EPI) et « équipiers de seconde intervention » (ESI) ne sont pas définis par les règles officielles, mais ils sont utilisés dans la pratique selon le référentiel APSAD R6 « Maîtrise du risque incendie et du risque industriel – Règle d’organisation (Édition de janvier 2019) ».

Comprendre le rôle des Équipiers de Première Intervention – EPI 

L’ÉPI peut être désigné parmi l’ensemble des salariés ou se porter volontaire pour le devenir. 

Une fois formé, il est capable de coordonner une intervention de lutte contre l’incendie.

Il est le premier maillon de la chaîne et son rôle est d’intervenir rapidement en cas de début d’incendie. Il assure la première intervention, en :

  • donnant l’alerte ;
  • traitant l’incendie lorsqu’ils le peut grâce aux moyens de première intervention (extincteur portatif et mobile ; le RIA…) en attendant l’arrivée des secours ;
  • sécurisant la zone afin de faciliter l’intervention des secours ;
  • évacuant l’ensemble du personnel et du public.

La réglementation ne spécifie pas le nombre d’EPI dont doit disposer chaque entreprise. Cependant, afin de garantir une intervention efficace et rapide en cas de départ de feu, il est essentiel d’assurer une couverture adéquate dans l’entreprise.

Pour définir le nombre d’équipiers de première intervention (EPI) nécessaire dans une entreprise, vous devrez tenir compte de :

  • la taille de votre entreprise,
  • la nature des activités,
  • le nombre d’employés,
  • la configuration des locaux.

Pour être plus précis, l’effectif est défini de manière à ce que, en cas de départ de feu, l’entreprise puisse répondre aux deux critères suivants :

  • Être en capacité de réunir sur une zone définie, un effectif de deux personnes minimums en moins d’une minute,
  • Avoir au moins un salarié EPI sur dix, par secteur.

Pour en savoir plus !

La formation EPI vous intéresse et vous voulez en savoir plus sur ses objectifs et son déroulement ? Notre vidéo répondra à toutes vos questions.

Je visionne la vidéo

Équipiers de Seconde Intervention – ESI : sa place dans l’entreprise

Si l’intervention des EPI s’avère insuffisante, en cas de propagation du feu, ce sont les Équipiers de Seconde Intervention qui prennent le relai. 

Les ESI sont des EPI qui ont reçu une formation supplémentaire qualifiante complète concernant la lutte contre l’incendie, grâce à laquelle :

  • ils maîtrisent les différentes étapes d’une intervention coordonnée en équipes,
  • ils sont capable de mettre en œuvre tout type d’équipement d’extinction (lance, générateur de mousse…).

Les ESI soutiennent les EPI et précédent les pompiers. Ils maîtrisent :

  • les techniques de lutte contre l’incendie ; équipés de moyens de protection individuelle et de matériels incendie adaptés, ils ont pour mission de tout mettre en œuvre pour éteindre l’incendie. 
  • les procédures de secours ; ils mènent les actions de sauvetage et de protection des personnes. 

Communément appelé « pompiers d’entreprise », ils interviennent en attendant l’arrivée des pompiers. Ils agissent ensuite en équipe avec eux pour :

  • lutter contre l’incendie,
  • évacuer les personnes présentent dans l’établissement,
  • porter secours,
  • sécuriser les personnes et les lieux.

Concernant l’effectif, il est recommandé de choisir cinq équipiers et un chef d’équipe d’intervention, afin de pouvoir mettre en œuvre les moyens de secours optimum.

En revanche, si votre établissement se trouve à proximité d’un centre d’incendie et de secours, disposant de moyens adaptés au risque incendie, vous pouvez réduire votre effectif ESI à deux équipiers et un chef d’équipe.

La collaboration entre les équipiers de première et seconde intervention  est essentielle pour assurer une réponse d’urgence efficace. Ils doivent travailler en étroite collaboration et se communiquer toutes les informations pertinentes.

L’EPI fournit des détails sur la nature de l’incident, les personnes impliquées et les actions déjà entreprises, tandis que l’ESI apporte son expertise pour élaborer une stratégie de gestion plus avancée.

Vous l’aurez compris, pour assurer la sécurité incendie dans votre entreprise et protéger vos collaborateurs, ces derniers doivent apprendre les notions de base en matière de sécurité incendie. Pour aller plus loin en termes de prévention et de sécurité, vous pouvez former spécifiquement des personnes qui viendront en renfort en cas de sinistre.

L’équipier de première intervention et l’équipier de seconde intervention jouent des rôles complémentaires dans la gestion des situations d’urgence en termes de sécurité incendie.

Nous proposons de former vos collaborateurs à devenir EPI et ESI. Vous êtes intéressé ? Contactez-nous.

Partager l'article
Vous aimerez aussi
La semaine de 4 jours en enteprise

La semaine de 4 jours : avantages et limites pour la santé

La semaine de 4 jours, un modèle de travail en pleine expansion à l’échelle mondiale, suscite un intérêt grandissant. Cet article se penche sur ce concept en mettant l’accent sur sa mise en œuvre et son cadre juridique, en particulier en France. Alors que des pays comme le Royaume-Uni, l’Islande, l’Espagne et la Belgique ont déjà adopté cette approche, la France reste dans une phase d’exploration. Cette étude examine les implications juridiques et les expérimentations en cours, jetant un regard critique sur l’équilibre entre liberté professionnelle et contraintes légales.

Lire la suite

Rejoignez la communauté !

Tous les 15 jours dans votre boîte mail, c’est une info à ne pas manquer ou un conseil utile pour assurer la santé et la sécurité de vos collaborateurs.

Avis EXCELLENT
Basée sur 732 avis
Formation intéressante et rondement menée.
Guastalli Stéphanie
Guastalli Stéphanie
07/11/2023
Super formation avec Safetyfirst! Formateur au top, explications claires,…… j’ai appris beaucoup de choses ! Je recommande
fabee
fabee
06/11/2023
Formation très enrichissante avec un formateur à l'écoute et qui implique beaucoup les participants.
Dm Alençon
Dm Alençon
06/11/2023
Très bonne expérience avec cette société de formation et notre formateur Kévin. Formation très intéressante et complète
Lucie Diler
Lucie Diler
06/11/2023
Bonne formation, toujours intéressant d’avoir certains rappels. Merci au formateur pour son implication 👍
Dm Caen-Mondeville
Dm Caen-Mondeville
06/11/2023
Très bonne formation, Kévin très bon formateur très clair et très gentil. Merci
Mélodie Michenaud
Mélodie Michenaud
06/11/2023

JE POSTULE

Sécurité incendie : tout savoir sur les équipiers de première et seconde intervention
Envoyez-nous vite votre candidature, nous aimerions en savoir plus sur vous !