3 éléments pour réussir à engager ses salariés dans sa démarche de prévention

3 éléments pour réussir à engager ses salariés dans sa démarche de prévention

L’un des rôles majeurs de l’employeur consiste à assurer et à protéger la santé physique et mentale de ses salariés ainsi que la sécurité. C’est pourquoi et nous ne le dirons jamais assez, mettre en place une démarche de prévention dans votre entreprise est essentielle. Cependant, pour qu’un projet de prévention soit efficace, l’engagement des salariés est indispensable. Alors, comment réussir à mettre en place une culture de santé et de sécurité dans son entreprise ?

Nous vous conseillons 3 étapes pour y parvenir !

1. Formez mon personnel à la santé et la sécurité au travail

En plus d’être une étape obligatoire pour faire de vos salariés de véritables acteurs de la prévention, la formation présente de nombreux avantages pour votre entreprise :

  • Elle améliore les conditions de travail de vos collaborateurs en leur présentant les risques auxquels ils sont exposés dans leur métier et comment les éviter. Ainsi, vous réduisez l’absentéisme lié aux accidents et maladies professionnelles.
  • Elle transmet des bonnes pratiques qui permettent à vos salariés de prendre soin d’eux et de leurs collègues.
  • Elle développe le sentiment de sécurité de vos équipes, un élément majeur de l’engagement chez les salariés. Ils s’impliquent et participent ainsi pleinement à la démarche de prévention de votre entreprise.
  • Elle motive vos salariés. En effet, en leur proposant des sessions de formation, vos employés se sentiront reconnaissants et impliqués, ce qui augmentera leur motivation.

Pour impliquer l’ensemble des collaborateurs, pensez à former l’ensemble du personnel, sur tous les niveaux hiérarchiques.

2. Communiquez et échangez avec mes salariés

Un autre élément est essentiel, voire indispensable pour engager vos salariés dans la santé et la sécurité de votre entreprise : la communication. Pour ce faire, plusieurs possibilités s’offrent à vous :

L’affichage

En matière d’affichage, certains peuvent être obligatoires comme par exemple, les consignes de sécurité incendie. Elles doivent être claires, précises, visibles par tous et présentent dans tous les locaux de votre entreprise.

Vous pouvez aussi créer de jolies affiches explicites pour sensibiliser vos salariés aux bonnes pratiques de votre entreprise en matière de santé et de sécurité.

C’est une façon utile d’habiller vos murs !

Mettre en place des temps d’échange

Les temps d’échange vont dépendre de votre secteur d’activité, des risques auxquels sont exposés vos salariés ainsi que de la quantité d’informations que vous souhaitez leur transmettre.

Il y a plusieurs types d’échanges qui peuvent être mis en place :

  1. Dans certains secteurs d’activité, où les situations à risques sont nombreuses, vous pouvez instaurer, autour d’un café, des briefings de sécurité quotidien.

Très courts, leurs objectifs sont de :

➜ rappeler les consignes et les points de vigilance,
➜ établir les rôles et les responsabilités de chacun,
➜ rappeler les bonnes pratiques pour protéger vos salariés.

Ce temps est un véritable atout pour votre équipe ! Il va entrainer vos collaborateurs dans un état de prudence et de performance tout en les fédérant autour d’une démarche préventive.

2. Vous pouvez aussi, si votre entreprise est moins exposée aux risques, faire des points de 15 à 30 minutes par exemple, pour échanger sur la santé et la sécurité. Encore une fois, la fréquence de ces interactions va dépendre de votre secteur d’activité et de vos risques.

L’objectif est de :

➜ faire des rappels,
➜ partager de nouvelles dispositions,
➜ et faire remonter des propositions de la part des salariés.

Pour que ça marche, il faut que ce temps soit pédagogique, participative et informative, sinon vous risquez de ne pas capter l’attention de vos salariés.

L’idée est d’encourager le dialogue grâce à une communication transversale. N’oublions pas que les salariés sont les premiers exposés aux risques. Ce sont eux qui pourront vous faire des remontées terrain vous permettant d’identifier les formations à mettre en place ou de choisir les équipements dont ils auront besoin pour se protéger.

N’oubliez pas la communication écrite

Pourquoi ne pas utiliser les outils internes de votre entreprise (newsletter, intranet, chat…) pour transmettre les informations et les actualités liées à la santé et à la sécurité de votre entreprise ?

Vous pouvez mettre en place une boîte à idées. Totalement anonyme, elle peut aider et inciter les salariés à remonter leurs propositions pour améliorer leurs conditions de travail.

3. Suscitez l’intérêt de mes salariés dans la démarche prévention de l’entreprise

Pensez à impliquer vos salariés en organisant des événements internes autour de la santé et de la sécurité, propre à votre entreprise.

En mettant en place des activités ludiques

La santé et la sécurité est un sujet sérieux mais il est possible de rendre votre animation divertissante afin d’intéresser davantage vos salariés. Atelier d’éveil musculaire, massage assis dans vos locaux, conférence sur le sommeil, quiz sur la santé et la sécurité au travail, Escape Game, chasse aux risques… Pour réussir à fédérer vos collaborateurs, nous vous conseillons de mettre en place ce type d’activité, elles ont toujours un franc succès !

En organisant des challenges santé et sécurité

Peu couteux, ils pousseront vos salariés à se dépasser et boosteront votre démarche de prévention. Pour animer ces défis entre collègues, pensez à leur offrir des récompenses pour les comportements positifs. Cela favorisera la participation et l’adhésion !

Quelques exemples de challenges qui séduiront vos salariés :

  • Le mois zéro accident : lancer ce défi à vos collaborateurs et s’ils réussissent, offrez-leur un beau et bon petit déjeuner.
  • Challenge photo : pour favoriser les bonnes pratiques, demandez à vos employés de se prendre en photo dans la meilleure position sécurité. L’équipe pourra voter pour la meilleure et le gagnant peut remporter un petit cadeau par exemple.
  • Enigme à résoudre : en équipe, c’est encore mieux et vous renforcez les liens entre vos salariés !
  • Quiz : rien de plus simple pour dynamiser vos équipes et couper un peu du quotidien.

Et voilà, vous avez maintenant toutes les cartes en main pour adhérer vos collaborateurs à votre culture santé et sécurité au travail. C’est un processus assez long mais qui en vaut la peine. Avec des salariés impliqués et engagés, vous allez créer une cohésion entre eux, réduire les accidents du travail et les coûts qu’ils engendrent. De plus, aujourd’hui, énormément de moyens existent pour amener ce sujet de façon ludique, pédagogique et participatif !

Si vous avez besoin d’un coup de main, notamment pour la mise en place de certaines formations, contactez-nous, nous pourrons échanger sur votre projet !

Partager l'article
Vous aimerez aussi
passeport-de-prévention

Passeport de prévention : le nouveau décret en 4 questions !

Publié au journal officiel le 30 décembre 2022, le dernier décret relatif au passeport de prévention nous apporte de nouvelles informations. Alors que plusieurs dispositifs avaient été annoncés, des précisions devaient être apportées avant leur mise en place. Alors, que dit ce nouveau décret ? Au travers de ce dernier, le comité national de prévention et de santé au travail détaille l’ensemble des « modalités de mise en œuvre du passeport de prévention et de sa mise à la disposition de l’employeur », en application de l’article L. 4141-5 du code du travail. Nous vous proposons de découvrir les grandes lignes de ce décret au travers d’une série de 4 questions/réponses. Qui peut renseigner le passeport de prévention et dans quelles mesures ? Le titulaire du passeport (travailleur ou demandeur d’emploi), l’employeur ainsi que les organismes de formation pourront renseigner le passeport de prévention. Les organismes de formation, dans le cadre des formations relatives à la santé et la sécurité au travail, devront renseigner le passeport avec les éléments dont ils disposent (certificat de réussite, attestation de suivi de formation, diplôme, etc.). Cependant, l’employeur sera tenu responsable de la conformité des déclarations de formation de ses salariés lorsqu’elles seront à sa demande. Selon les mêmes modalités qu’on organisme de formation, l’employeur pourra lui aussi compléter le passeport d’un employé. Il devra donc vérifier que les passeports de prévention de ses collaborateurs ont bien été mis à jour.Selon l’article L.4741-1 du Code du travail, l’employeur s’expose à des sanctions pénales en cas de manquement à ses obligations (soit une amende de 10 000 euros autant de fois qu’il y a de travailleurs concernés par l’infraction). Le titulaire pourra également compléter son passeport de prévention lorsqu’il suivra des formations de sa propre initiative.   Quelles formations peuvent être ajoutées au passeport de prévention

Lire la suite
en-forme-nouvelle-année

Démarrer l’année en forme : les conseils qui fonctionnent

Ça y est, 2023 est là ! Et qui dit nouvel an, dit nouvelles résolutions.

Et si, cette année, votre souhait était simplement d’être en forme et en bonne santé ? Eh oui, parce qu’on la connaît tous l’histoire des multiples résolutions du 1er janvier qui finissent aux oubliettes quelques semaines après.

Lire la suite

Rejoignez la communauté !

Tous les 15 jours dans votre boîte mail, c’est une info à ne pas manquer ou un conseil utile pour assurer la santé et la sécurité de vos collaborateurs.

JE POSTULE

3 éléments pour réussir à engager ses salariés dans sa démarche de prévention
Envoyez-nous vite votre candidature, nous aimerions en savoir plus sur vous !