Accidents du travail et maladies professionnelles : quel est le bilan en France ?

Accidents du travail et maladies professionnelles : quel est le bilan en France ?

Que retenir sur les risques professionnels en France ? Chaque année, l’assurance maladie répond à cette question à l’aide d’un bilan sur les risques professionnels. Fin 2021, c’est le rapport de 2020 qui a été publié. Dans celui-ci, l’assurance maladie recense les maladies et accidents professionnels. Ceux-ci ont été touchés différemment par la pandémie, les périodes de confinement et le télétravail.

Dans cet article, nous revenons sur les éléments essentiels de ce bilan et sur les chiffres-clés marquants de la sinistralité en France, en 2020.

Une diminution importante des accidents de travail et de trajet !

En 2020, avec moins de 540 000 accidents, le nombre d’accidents du travail a globalement diminué de 17,7 % par rapport à 2019. Le nombre d’accidents de trajet a lui aussi diminué de 19.7 %. Ces chiffres s’expliquent par la crise sanitaire qui a imposé un confinement de plusieurs mois en 2020, une mise en place massive du chômage partiel ainsi qu’un bouleversement des habitudes de travail avec la généralisation du télétravail.

On constate d’ailleurs que les secteurs les plus touchés par ces mesures sont ceux qui ont connu la plus forte baisse des accidents de travail. Il s’agit des secteurs d’activité suivants :

  • Emploi temporaire (-23.9 %)
  • Tertiaire ( -23.3 %)
  • Edition et communication (19,4 %)
  • Alimentation (18,9 %)
  • Commerce non alimentaire (18,4 %)

À contrario, d’autres secteurs dont l’activité a été moins freinée par la crise Covid comme le BTP (-12.8 %) ou encore la métallurgie (-18.5 %) ont connu une baisse moins importante des accidents du travail. Certains domaines ont même vu leurs chiffres d’accidents augmentés, il s’agit notamment de :

  • La vente à distance (+14 %)
  • Des centrales d’achats (+5 %)
  • Des ambulances (+2.4 %)

Sur l’ensemble des secteurs d’activité, 4 grands risques professionnels sont identifiés comme étant à l’origine de la majorité des accidents :

1- Les manutentions manuelles (50 %)

2- Les chutes de plain-pied (17 %)

3- Les chutes de hauteur (12 %) et l’outillage à la main (9 %)

Une baisse des maladies professionnelles

Entre 2019 et 2020, les maladies professionnelles ont globalement baissé de 18.8 % et le nombre de victimes a diminué lui aussi de 18.2 %. Cette baisse est proportionnelle à la baisse de l’activité économique.

Si les maladies professionnelles sont globalement en baisse, 2020 a tout de même été marquée par la hausse des maladies psychiques de 37 % par rapport à l’année précédente.

Et certains domaines tels que le BTP, le transport, l’agroalimentaire, le commerce ou encore le secteur de la propreté gardent des chiffres élevés de maladies d’origines professionnelles.

Parmi les principales pathologies reconnues comme maladies professionnelles en 2020, on retrouve :

  • les TMS (Troubles Musculo-Squelettiques) qui représentent 87 % des pathologies
  • les pathologies liées à l’amiante,
  • et les pathologies fréquentes (surdités, allergies…).

Depuis septembre 2021, la COVID-19 est reconnue elle aussi comme maladie professionnelle.

Combien coûtent les accidents du travail et maladies professionnelles aux entreprises ?

Tous ces risques ont un coût élevé pour les entreprises. En 2020, le résultat est déficitaire de -222 millions d’euros net. C’est un recul face à l’excédent de 2019 qui affichait +97 millions d’euros. Malgré ces chiffres, la commission des comptes de la sécurité de la branche AT/MP prévoit un retour à une situation excédentaire grâce à la reprise économique en 2021.

Pour les entreprises, les accidents et maladies professionnelles ont un réel coût humain. En 2020, elles ont été responsables de 65.3 millions de journées non travaillées, c’est l’équivalent de 281 858 emplois à temps plein. Les conséquences directes pour les employeurs sont :

  • des cotisations et des indemnités à verser aux salariés malgré l’inactivité,
  • des temps de gestion de dossiers considérables,
  • et dans de nombreux cas, la nécessité d’un réaménagement du poste de travail.

Pour réduire et éviter ces risques au sein d’une société et ainsi diminuer les coûts qu’ils engendrent, vous pouvez former vos salariés à la prévention. Vos employés pourront apprendre à éviter les risques et dangers en créant ainsi un environnement de travail sécurisé.

Globalement, l’année 2020 a été marquée par une baisse des accidents du travail et des maladies professionnelles. Mais ces derniers restent très coûteux pour les entreprises et dans une majorité des cas, ils peuvent être évités avec une meilleure politique de prévention.

Il existe de nombreuses formations pour vous aider à créer un environnement de travail sécurisé. Pour plus d’informations sur celles qui correspondent à votre secteur d’activité vous pouvez nous contacter.

Partager l'article
Vous aimerez aussi
passeport-de-prévention

Passeport de prévention : le nouveau service dédié aux formations santé et sécurité au travail

Au mois d’avril 2023, le passeport de prévention, nouvelle notion inscrite dans le Code du Travail, entrera en vigueur en France. Ce projet résulte d’une volonté du gouvernement d’inscrire la santé et la sécurité au travail au cœur des préoccupations.

En effet, tous les métiers comportent des risques auxquels les travailleurs sont exposés dans l’exercice de leurs fonctions. Lorsqu’ils ne sont pas correctement appréhendés par les salariés, ces dangers ont d’importantes répercussions économiques et sociales.

C’est pourquoi, les employeurs ont l’obligation de prévenir ces risques professionnels, notamment en formant leur personnel.

Lire la suite
exercices-d'évacuation-efficaces

Exercices d’évacuation : 3 conseils pour les rendre efficaces

Vous envisagez de mettre en place une formation Équipier de Première Intervention dans votre établissement, préparez vos salariés à celle-ci.

Pour que vos exercices d’évacuation soient une réussite et que vos collaborateurs sachent comment réagir en cas de départ de feu, il est essentiel de les sensibiliser et de les préparer à la formation qui approche.

Lire la suite

JE POSTULE

Accidents du travail et maladies professionnelles : quel est le bilan en France ?
Envoyez-nous vite votre candidature, nous aimerions en savoir plus sur vous !