Comment réduire le risque de chutes dans le secteur de l’hôtellerie ?

Comment réduire le risque de chutes dans le secteur de l’hôtellerie ?

Le secteur de l’hôtellerie expose les salariés à de nombreux risques. Parmi les principaux, les chutes de plain-pied et de hauteurs, qui représentent aujourd’hui 39% des accidents de travail dans ce domaine d’activité.

En plus de fragiliser la santé de vos collaborateurs, ces accidents du travail peuvent impacter la rentabilité et le fonctionnement de votre structure : absentéisme, recrutement d’urgence, service perturbé, mauvaise réputation, climat social dégradé, coûts élevés, etc.

Heureusement, vous pouvez agir ! Il existe des solutions à mettre en place directement au sein de votre entreprise et auprès de vos salariés pour prévenir le risque de chute.

Dans cet article, nous vous expliquons quels sont les facteurs de risques des chutes, puis nous vous proposerons une liste d’actions que vous pourrez établir dans votre établissement pour protéger vos salariés !

Quels sont les facteurs de risques de chutes dans le secteur de l’hôtellerie ?

Les chutes peuvent causer de lourds dommages physiques pour vos salariés, avec dans certains cas une incapacité temporaire, voire permanente. Pour mieux comprendre ce risque et mettre en place les bonnes mesures pour s’en protéger, il est important de comprendre leurs origines :

→ Sols glissants

En hôtellerie, les sols peuvent parfois être humides. En effet, le nettoyage fréquent de certaines pièces comme les cuisines ou les chambres peut représenter un risque important pour vos salariés. De plus, d’autres espaces peuvent être humides comme les laveries par exemple. Votre personnel doit donc rester vigilant afin de ne pas glisser.

→ Escaliers non sécurisés

Les escaliers ou les dénivelés non sécurisés représentent aussi un danger pour vos salariés. Empruntés plusieurs fois par jour, le risque de chute est élevé, d’autant plus en l’absence de lumière ou de signalisation.

→ Travail précipité

Le secteur de l’hôtellerie demande parfois de travailler dans la précipitation. Dans ces conditions, vos salariés peuvent manquer de vigilance et ne pas prendre en compte les facteurs de risques présents autour d’eux (sols humides, escaliers…) qui peuvent provoquer une chute.

→ Travail à réaliser en hauteur

Si les risques de chutes de plain-pied sont nombreux, il ne faut pas en oublier les chutes de hauteur. En effet, le nettoyage ou encore les travaux de maintenance qui se réalisent en élévation, comme le lavage des vitres, le changement d’ampoules ou le dépoussiérage de certains meubles présentent un grand risque pour vos salariés.

Comment réduire ce risque de chutes dans le secteur de l’hôtellerie ?

Maintenant que vous avez pris connaissance des éléments qui peuvent être à l’origine d’une chute, il vous sera plus facile de mettre en place votre démarche de prévention pour lutter contre ce risque.

Toutes les actions que vous allez appliquer dans votre structure permettront de protéger vos salariés et ainsi réduire les accidents du travail. Vous réduirez l’absentéisme et encouragerez vos collaborateurs à s’investir davantage sur leur lieu de travail en devenant acteur de la prévention.

Alors, voici 5 mesures de sécurité simples à mettre en place dans votre établissement pour supprimer les chutes dans votre hôtel :

1. Rangez et dégagez les lieux d’accès

Pour éviter que vos salariés ne trébuchent lorsqu’ils se déplacent, assurez-vous que les lieux d’accès et de circulations soient dégagés.

Le matériel ou les produits utilisés par votre personnel doivent être rangés dans des espaces dédiés (local, vestiaires…). Après chaque intervention, demandez-leur de veiller à ce que tout soit bien rangé et qu’aucun obstacle ne gêne les espaces de circulation.

Pour vous assurer que votre demande soit respectée et pour faciliter sa mise en place, vous pouvez également ajouter cette mesure dans les règles de sécurité et organiser une réunion pour rappeler le règlement en vigueur.

2. Utilisez des équipements sécurisés

Pour toutes les tâches en hauteur, utilisez des équipements sécurisés comme des plateformes individuelles roulantes légères. Stables et faciles à transporter, elles permettront à vos employés de réaliser leurs tâches en hauteur en toute sécurité.

3. Limiter les déplacements

Organisez la conception de vos locaux et l’activité de vos employés de façon à limiter leurs déplacements et ainsi éviter les chutes. Vous pouvez par exemple leur assigner un secteur ou bien travailler sur les plannings pour que, sur une même matinée, votre salarié ne travaille que sur un étage ou un espace.

4. Signaler les lieux à risques

Signalez et faites réparer les sols abîmés. Vous pouvez également indiquer, à l’aide d’une signalétique, les sols humides et glissants. Pour les escaliers, vous pouvez faire installer un revêtement antidérapant, ou si ce n’est pas possible, faire déposer des nez de marches antidérapantes et visibles.

5. Former vos employés

La formation est essentielle pour inclure vos salariés dans cette démarche de prévention du risque. Pour les chutes, vous pouvez choisir la formation PRAP (formation à la prévention des risques liés à l’activité physique). Celle-ci permet à vos employés de :
➜ prendre connaissance des risques liés à leur métier,
➜ analyser les risques des tâches à réaliser,
➜ proposer des améliorations techniques ou organisationnelles pour entrer dans une démarche de prévention,
➜ adopter les bons gestes pour réaliser les missions en toute sécurité.

Le risque de chutes dans le secteur de l’hôtellerie est très présent. Vous l’aurez compris dans cet article, il existe plusieurs causes comme le travail en hauteur, les tâches réalisées dans la précipitation ou encore les risques présents dans vos locaux comme les sols mouillés ou les escaliers encombrés.

Vous pouvez cependant mettre en place de nombreuses mesures, comme l’organisation du travail, le rangement des lieux d’accès, l’utilisation d’équipements sécurisés ou encore le signalement des lieux à risques. La formation de vos salariés peut également les aider à détecter ces situations à risques et devenir des acteurs de la prévention dans votre entreprise.

Pour aller plus loin et si vous souhaitez être accompagné dans cette démarche, contactez-nous !

Partager l'article
Vous aimerez aussi
déclarer-arrêt-de-travail

Comment déclarer l’arrêt de travail de votre salarié ?

C’est lundi matin, en ouvrant vos mails, vous recevez l’arrêt de travail de l’un de votre salarié. Mince… Qui dit arrêt de travail, dit démarches administratives. Et nous savons qu’il n’est pas toujours évident de savoir quelles sont les obligations et les processus à suivre dans ces cas-là. Quel document envoyé ? A qui faut-il les transmettre ? Y a-t-il un délai à respecter ?

Lire la suite
quiz-sécurité-électrique

Quiz : connaissez-vous les dangers de l’électricité ?

Tout le monde sait qu’il ne faut pas mettre ses doigts dans une prise électrique ou encore utiliser un appareil électrique à proximité d’une zone humide ou avec de l’eau. Mais les risques électriques ne s’arrêtent pas à ces deux situations et sont souvent minimisés car moins connus et moins évidents…ce qui entraîne des accidents graves.

Lire la suite
illustration-mettre-en-place-un-plan-de-développement-des-compétences

Comment mettre en place un plan de développement des compétences ?

Toute entreprise est exposée à des risques, souvent à l’origine de maladies professionnelles ou d’accidents du travail.

Aussi, pour garantir la santé de vos collaborateurs et pérenniser votre structure, vous devez mettre en place une démarche de prévention. Celle-ci regroupe de nombreuses actions, notamment la mise en place d’un plan de développement de compétences, anciennement appelé le plan de formation.

Lire la suite

JE POSTULE

Comment réduire le risque de chutes dans le secteur de l’hôtellerie ?
Envoyez-nous vite votre candidature, nous aimerions en savoir plus sur vous !