Connaître les consignes de sécurité incendie

Connaître les consignes de sécurité incendie

Dans les entreprises, tous les employeurs sont dans l’obligation d’afficher un certain nombre de consignes en fonction des activités de leur entreprise. Ils doivent pouvoir évaluer les risques pour leurs salariés et mettre en œuvre des dispositifs pour leur sécurité (choix des matériaux et équipements de travail, aménagement des lieux de travail, définition des postes de travail…)

Les consignes de sécurité incendies doivent être affichées dans tout local où sont manipulées des substances inflammables. Elles contiennent toutes les procédures à mettre en œuvre, les processus d’évacuation, les emplacements spécifiques, le matériel d’extinction et les noms des responsables de sécurité incendie.

Les consignes de sécurité sont-elles obligatoires en entreprise ?

Selon le Code du Travail, elles sont obligatoires dans chaque local pour les locaux dont l’effectif est supérieur à cinq personnes et pour les locaux manipulant des substances inflammables.

Quelle est la responsabilité de l’employeur en matière de consignes de sécurité ?

L’employeur doit :

  • élaborer les consignes de sécurité,
  • les communiquer à l’inspection du travail,
  • les énoncer à tout son personnel.

Il est également du ressort de l’employeur d’être en totale conformité avec l’ensemble des autres consignes relatives à son secteur d’activité.
Concernant les entreprises de moins de cinquante personnes ou pour celles ne manipulant pas de matières inflammables, ces directives doivent au moins permettre l’évacuation de l’ensemble des salariés d’une structure. Cependant, il est recommandé de détailler les consignes lorsqu’elles sont fixées par règlementation.

Qui est concerné ?

Elles concernent tout l’ensemble du personnel d’une entreprise.

Quels sont les différents types de consignes de sécurité qui existent ?

  • Les consignes générales de sécurité – elles énoncent l’organisation des actions et de l’évacuation de l’ensemble des personnes présentes dans l’entreprise en cas d’incident,
  • Les consignes spéciales – elles définissent la fonction et l’action d’une personne désignée en particulier pour assumer un rôle précis dans le cas d’un sinistre,
  • Les consignes particulières – elles précisent les modalités d’exécution de chaque personne, propres à certains travaux ou relatives à des locaux spécifiques.

Quelles sont les règles en matière de visibilité et de mise à jour des consignes ?

Ce règlement et les directives des consignes de sécurité doivent être :

  • Visible par tous, à tous les niveaux de l’entreprise (aux différents étages et à proximité des ascenseurs),
  • Attractif pour un repérage rapide du personnel,
  • Simple et précis pour plus de clarté en situation d’empressement et de panique,
  • Complet, le plan d’évacuation doit prendre en compte toutes les situations possibles d’incident,
  • Mis à jour et vérifiés régulièrement selon la réglementation et lorsque cela est nécessaire

Partager l'article
Vous aimerez aussi
passeport-de-prévention

Passeport de prévention : le nouveau décret en 4 questions !

Publié au journal officiel le 30 décembre 2022, le dernier décret relatif au passeport de prévention nous apporte de nouvelles informations. Alors que plusieurs dispositifs avaient été annoncés, des précisions devaient être apportées avant leur mise en place. Alors, que dit ce nouveau décret ? Au travers de ce dernier, le comité national de prévention et de santé au travail détaille l’ensemble des « modalités de mise en œuvre du passeport de prévention et de sa mise à la disposition de l’employeur », en application de l’article L. 4141-5 du code du travail. Nous vous proposons de découvrir les grandes lignes de ce décret au travers d’une série de 4 questions/réponses. Qui peut renseigner le passeport de prévention et dans quelles mesures ? Le titulaire du passeport (travailleur ou demandeur d’emploi), l’employeur ainsi que les organismes de formation pourront renseigner le passeport de prévention. Les organismes de formation, dans le cadre des formations relatives à la santé et la sécurité au travail, devront renseigner le passeport avec les éléments dont ils disposent (certificat de réussite, attestation de suivi de formation, diplôme, etc.). Cependant, l’employeur sera tenu responsable de la conformité des déclarations de formation de ses salariés lorsqu’elles seront à sa demande. Selon les mêmes modalités qu’on organisme de formation, l’employeur pourra lui aussi compléter le passeport d’un employé. Il devra donc vérifier que les passeports de prévention de ses collaborateurs ont bien été mis à jour.Selon l’article L.4741-1 du Code du travail, l’employeur s’expose à des sanctions pénales en cas de manquement à ses obligations (soit une amende de 10 000 euros autant de fois qu’il y a de travailleurs concernés par l’infraction). Le titulaire pourra également compléter son passeport de prévention lorsqu’il suivra des formations de sa propre initiative.   Quelles formations peuvent être ajoutées au passeport de prévention

Lire la suite
en-forme-nouvelle-année

Démarrer l’année en forme : les conseils qui fonctionnent

Ça y est, 2023 est là ! Et qui dit nouvel an, dit nouvelles résolutions.

Et si, cette année, votre souhait était simplement d’être en forme et en bonne santé ? Eh oui, parce qu’on la connaît tous l’histoire des multiples résolutions du 1er janvier qui finissent aux oubliettes quelques semaines après.

Lire la suite

Rejoignez la communauté !

Tous les 15 jours dans votre boîte mail, c’est une info à ne pas manquer ou un conseil utile pour assurer la santé et la sécurité de vos collaborateurs.

JE POSTULE

Connaître les consignes de sécurité incendie
Envoyez-nous vite votre candidature, nous aimerions en savoir plus sur vous !