Hausse des TMS en entreprise : les comprendre pour les éviter

Hausse des TMS en entreprise : les comprendre pour les éviter

La lutte contre le risque de TMS – Troubles Musculo Squelettiques – est en enjeu de santé pour les salariés, mais aussi pour l’entreprise et son économie. Si vous souhaitez maintenir une activité continue et prospère tout en garantissant un climat sécuritaire à vos collaborateurs, cet article vous permettra de comprendre les TMS, et vous donnera les moyens de lutter contre les facteurs de risques associés.

Qu’est-ce qu’un TMS ?

Les TMS sont des troubles de l’appareil locomoteur qui affectent les muscles, les tendons, ou les articulations. Ils sont les plus récurrents parmi les maladies professionnelles, et c’est bien souvent le métier exercé qui en est la source. Sans intervention de la part de l’employeur, la poursuite de l’activité dans des conditions inchangées contribue à aggraver les symptômes et empêcher la guérison.

Les causes d’apparition de ces douleurs sont « infinies » et propres à chaque métier, elles résultent d’une contrainte physique telle que des gestes répétitifs, des efforts conséquents, des manutentions lourdes, une immobilité prolongée, des postures contraignantes, le contact avec des vibrations, ou encore le travail dans le froid, etc.

tms et lombalgie après port de charges

Quels sont les symptômes et conséquences des TMS ?

L’apparition de douleurs ou d’une gêne importante lors de certains mouvements sont des symptômes annonciateurs à prendre immédiatement en considération. Ils peuvent se manifester dans tous le corps (dos, épaules, coudes, poignets, genoux etc.) et donnent lieu à des maladies telles que les tendinites ou lombalgies.

Dès les premiers symptômes, le salarié n’est plus en mesure d’effectuer un travail de qualité et souffre de son activité professionnelle. La plupart de ces maladies laissent en plus des séquelles non compatibles avec une reprise efficace.

Pour l’employeur, les conséquences sont tout aussi néfastes et lui font faire face à des coûts supplémentaires, à une baisse de productivité, et à une perte d’engagement générale liée à la propagation d’un climat de travail difficile et non propice au bien-être.

Quelles actions mettre en œuvre pour limiter le risque de TMS en entreprise ?

  • L’aménagement des conditions de travail

En premier lieu, il convient de procéder à un état des lieux général en rédigeant le Document Unique qui recense et évalue toutes les situations à risques liées à l’activité professionnelle. Une fois ces facteurs déterminés, l’employeur dispose des ressources suffisantes pour se mettre en conformité en aménageant les espaces, en adaptant les méthodes de travail, en investissant dans du nouveau matériel, etc.

aménagement du poste de travail pour éviter les tms
  • L’organisation et le management

Une bonne organisation du travail permet à chaque salarié d’évoluer à son rythme sans contraindre sa santé mentale (stress) et physique (trop forte intensité et épuisement). Dans des conditions d’exercices propices au bien-être, les collaborateurs sont plus attentifs à leurs gestes et ne surexploitent pas leurs corps.

formation de formateur gestes et postures
  • Acquisition de compétences et prévention

Les salariés n’ont pas, d’office et de naturel, les moyens de se protéger. C’est la responsabilité de l’employeur de communiquer sur l’existence du Document Unique et d’informer les salariés des risques auxquels ils pourraient s’exposer, et ce pour chaque unité de travail.

La capacité à reconnaître et prévenir le risque de TMS passe également par des actions de formation pour permettre l’acquisition de compétences utiles et adaptées aux spécificités de son métier.

Vous êtes employeur ? Impliquez vos salariés en leur proposant des formations adaptées qui leur enseigneront les bons réflexes pour préserver leur santé et leur sécurité.

Partager l'article
Vous aimerez aussi
déclarer-arrêt-de-travail

Comment déclarer l’arrêt de travail de votre salarié ?

C’est lundi matin, en ouvrant vos mails, vous recevez l’arrêt de travail de l’un de votre salarié. Mince… Qui dit arrêt de travail, dit démarches administratives. Et nous savons qu’il n’est pas toujours évident de savoir quelles sont les obligations et les processus à suivre dans ces cas-là. Quel document envoyé ? A qui faut-il les transmettre ? Y a-t-il un délai à respecter ?

Lire la suite
quiz-sécurité-électrique

Quiz : connaissez-vous les dangers de l’électricité ?

Tout le monde sait qu’il ne faut pas mettre ses doigts dans une prise électrique ou encore utiliser un appareil électrique à proximité d’une zone humide ou avec de l’eau. Mais les risques électriques ne s’arrêtent pas à ces deux situations et sont souvent minimisés car moins connus et moins évidents…ce qui entraîne des accidents graves.

Lire la suite
illustration-mettre-en-place-un-plan-de-développement-des-compétences

Comment mettre en place un plan de développement des compétences ?

Toute entreprise est exposée à des risques, souvent à l’origine de maladies professionnelles ou d’accidents du travail.

Aussi, pour garantir la santé de vos collaborateurs et pérenniser votre structure, vous devez mettre en place une démarche de prévention. Celle-ci regroupe de nombreuses actions, notamment la mise en place d’un plan de développement de compétences, anciennement appelé le plan de formation.

Lire la suite

JE POSTULE

Hausse des TMS en entreprise : les comprendre pour les éviter
Envoyez-nous vite votre candidature, nous aimerions en savoir plus sur vous !