RH : 3 conseils pour démarrer l’année sereinement

RH : 3 conseils pour démarrer l’année sereinement

L’heure de la nouvelle année va bientôt sonner !
Si vous travaillez dans le secteur des ressources humaines, nous savons que c’est une période rythmée qui vous attend. Entre la vielle sur les dernières réglementations, votre plan d’action QVCT, la relance de vos recrutements et l’accueil des nouveaux talents… Il est parfois difficile de s’en sortir et d’avoir les idées claires.
C’est pour cela qu’on a souhaité vous donner un petit coup de main pour préparer votre rentrée dans les meilleures conditions. Découvrez, dans notre article, tous nos conseils pour assurer dès janvier et ainsi, démarrer l’année sereinement.

1. Mettez en place les dernières réglementations.  

En 2023, mettez-vous à jour des dernières actualités. De nouvelles mesures spécifiques devraient voir le jour.

Recrutement, protection du pouvoir d’achat ou encore santé et sécurité au travail, il va y avoir du changement. Alors, tenez-vous informé des prochaines évolutions qui pourraient concerner votre entreprise et vos collaborateurs.

Plus vous anticiperez, plus la transition sera facile, rapide et efficace pour vous !

Pour vous aider à démarrer l’année sereinement, nous avons d’ailleurs répertorié toutes les actualités en santé et sécurité à connaître pour 2023, dans notre article : Santé et sécurité au travail : 5 mesures phares pour 2023.

2. Développez votre stratégie QVCT et fidélisez vos collaborateurs

Le saviez-vous ? Au niveau mondial, 1 travailleur sur 5 se dit susceptible de changer d’employeur au cours des 12 prochains mois. Un constat qui peut s’expliquer facilement par la crise sanitaire et ses nombreux confinements, qui ont poussé de nombreux Français à faire le point sur leur carrière.

C’est pourquoi, dans un tel contexte, nous vous encourageons à optimiser la QVCT de votre entreprise pour 2023.

Pourquoi ? Pour attirer et fidéliser les meilleurs talents.

Alors, certes ces démarches prennent du temps et coûtent à l’entreprise mais n’oubliez pas que plus les salariés sont heureux, plus ils sont performants !

👨🏽‍🏫 Selon l’étude Opinion Way en 2018, « les entreprises qui placent le bien-être au cœur de leur vision obtiennent 235 % de ROI ».

Voici quelques pistes pour améliorer votre stratégie QVCT dès janvier :

Engagez vos collaborateurs dans vos démarches de prévention grâce au jeu – organiser des team building divertissants pour sensibiliser vos équipes sur ce sujet.
Mettez en place des mesures pour préserver la santé et la sécurité de votre personnel – faites appel à un organisme de formation sécurité pour qu’il aide et corrige les mauvaises postures de vos salariés ; investissez dans du mobilier ergonomique pour réduire l’apparition de TMS – troubles musculosquelettiques.
Célébrez les événements marquants – anniversaires, promotions, atteinte des objectifs…
Cassez la routine et chouchoutez vos collaborateurs avec des activités relaxantes pour réduire l’apparition de stress – méditation, cours de sport, activités manuelles…

Il existe beaucoup d’autres actions pour agir sur la QVCT de votre entreprise. Pour bien les choisir, vous pouvez solliciter vos collaborateurs via un sondage pour connaître leurs besoins et leurs attentes.

3. Relancez vos recrutements et optimisez votre marque employeur

Dès janvier, préparez vos nouveaux recrutements, reprenez ceux déjà en cours et actualisez votre site carrière, si vous en avez un.

Mais vous pouvez aller plus loin !

Le recrutement n’est pas toujours simple, surtout en ce moment. C’est pour cela, qu’on vous conseille de vous démarquer et d’optimiser votre marque employeur.

Comment ?

➜ Dans vos annonces et lors de vos entretiens, mettez en avant les avantages que peuvent gagner les candidats en venant travailler chez vous (démarche QVCT, télétravail, politique RSE, avantages financiers, etc.).
Interviewez vos salariés actuels et publiez leur témoignage, c’est un excellent moyen de réassurance.
Immortalisez tous les moments entre collaborateurs. Vous pouvez filmer les coulisses de votre entreprise, un événement interne ou encore des « vis ma vie » pour suivre une journée type de votre personnel…

Ces éléments vont motiver et donner envie aux candidats de postuler. En plus, ils renvoient une image positive de votre marque, alors lancez-vous !

La rentrée, c’est chargé mais c’est surtout l’occasion pour vous, de lancer de nouveaux projets, de répondre à de nouvelles opportunités et de développer la performance de votre entreprise.

Si vous suivez les dernières actualités, repenser votre stratégie QVCT et optimisez la marque employeur, vous allez démarrer l’année sereinement ! Vous serez opérationnel(le) sur les prochains changements réglementaires, vos salariés seront heureux et engagés et vous trouverez les nouveaux talents que vous cherchiez.

Et si vous souhaitez aller plus loin dans la recherche et la fidélisation de vos équipes, cet article peut vous intéresser : Attirer et fidéliser vos talents grâce à un environnement de travail favorable et sécurisé.

Partager l'article
Vous aimerez aussi
passeport-de-prévention

Passeport de prévention : le nouveau décret en 4 questions !

Publié au journal officiel le 30 décembre 2022, le dernier décret relatif au passeport de prévention nous apporte de nouvelles informations. Alors que plusieurs dispositifs avaient été annoncés, des précisions devaient être apportées avant leur mise en place. Alors, que dit ce nouveau décret ? Au travers de ce dernier, le comité national de prévention et de santé au travail détaille l’ensemble des « modalités de mise en œuvre du passeport de prévention et de sa mise à la disposition de l’employeur », en application de l’article L. 4141-5 du code du travail. Nous vous proposons de découvrir les grandes lignes de ce décret au travers d’une série de 4 questions/réponses. Qui peut renseigner le passeport de prévention et dans quelles mesures ? Le titulaire du passeport (travailleur ou demandeur d’emploi), l’employeur ainsi que les organismes de formation pourront renseigner le passeport de prévention. Les organismes de formation, dans le cadre des formations relatives à la santé et la sécurité au travail, devront renseigner le passeport avec les éléments dont ils disposent (certificat de réussite, attestation de suivi de formation, diplôme, etc.). Cependant, l’employeur sera tenu responsable de la conformité des déclarations de formation de ses salariés lorsqu’elles seront à sa demande. Selon les mêmes modalités qu’on organisme de formation, l’employeur pourra lui aussi compléter le passeport d’un employé. Il devra donc vérifier que les passeports de prévention de ses collaborateurs ont bien été mis à jour.Selon l’article L.4741-1 du Code du travail, l’employeur s’expose à des sanctions pénales en cas de manquement à ses obligations (soit une amende de 10 000 euros autant de fois qu’il y a de travailleurs concernés par l’infraction). Le titulaire pourra également compléter son passeport de prévention lorsqu’il suivra des formations de sa propre initiative.   Quelles formations peuvent être ajoutées au passeport de prévention

Lire la suite
en-forme-nouvelle-année

Démarrer l’année en forme : les conseils qui fonctionnent

Ça y est, 2023 est là ! Et qui dit nouvel an, dit nouvelles résolutions.

Et si, cette année, votre souhait était simplement d’être en forme et en bonne santé ? Eh oui, parce qu’on la connaît tous l’histoire des multiples résolutions du 1er janvier qui finissent aux oubliettes quelques semaines après.

Lire la suite

Rejoignez la communauté !

Tous les 15 jours dans votre boîte mail, c’est une info à ne pas manquer ou un conseil utile pour assurer la santé et la sécurité de vos collaborateurs.

JE POSTULE

RH : 3 conseils pour démarrer l’année sereinement
Envoyez-nous vite votre candidature, nous aimerions en savoir plus sur vous !