BTP : comment protéger ses salariés contre les Troubles Musculosquelettiques ?

BTP : comment protéger ses salariés contre les Troubles Musculosquelettiques ?

En France, 8 % des salariés du régime général travaillent dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. Selon l’Assurance maladie, il recense à lui seul près de 15 % des maladies professionnelles tous secteurs confondus. La première cause pour ces maladies dans le BTP sont les TMS. C’est pour cette raison qu’il est important de continuer à faire de la prévention sur les chantiers pour protéger ses salariés contre ce risque. Nous vous expliquons dans cet article comment mettre en place des mesures de prévention dans votre entreprise.

Quels sont les facteurs de risques des troubles musculosquelettiques dans les métiers du BTP ?

Les troubles musculosquelettiques sont la première cause de maladies professionnelles dans ce secteur d’activité. À court terme, les salariés peuvent être victimes de douleurs, mais à plus long terme, ce sont leurs capacités physiques qui peuvent être affectées. Ces pathologies peuvent même empêcher le travailleur de réaliser certaines tâches.

Concernant leurs origines, les TMS dans le BTP peuvent être déclenchées suite à plusieurs situations professionnelles :

→ La répétition de mouvements inappropriés

Lorsque l’on travaille dans le secteur du BTP, les ouvriers réalisent souvent des gestes répétitifs, généralement dans des postures inconfortables. De nombreux métiers du secteur exposent leurs salariés à cela, tels que les plombiers, les carreleurs ou encore les peintres en bâtiments qui se retrouvent souvent dans des postures inadaptées et difficiles à tenir pour réaliser leurs tâches.

→ Les vibrations provenant des machines

L’utilisation quotidienne de machines comme les marteaux-piqueurs qui émettent des vibrations ont un impact certain sur la santé du personnel, elles sont même souvent à l’origine du déclenchement de TMS dans le BTP comme les sciatiques ou de hernies chez le travailleur.

→ Le port de charges lourdes

Porter du matériel lourd régulièrement peut nettement fragiliser la colonne vertébrale des ouvriers. Certains facteurs peuvent même aggraver ce risque comme par exemple travailler dans un espace encombré, avoir à porter des charges difficiles à saisir ou encore posséder un accès limité aux appareils de levage classique.

Malgré les nombreux facteurs de risque, il est possible de mettre en place des mesures pour protéger ses salariés contre les TMS.

Comment réduire ce risque pour protéger ses salariés du BTP contre les TMS

Les TMS représentent des coûts humains et financiers souvent importants pour votre société. Voici donc 3 conseils pour contribuer à supprimer ce risque en entreprise :

1 – Évaluer les risques pour protéger ses salariés

Pour chaque poste, vous devez analyser les contraintes auxquelles sont exposés vos employés en tenant compte :

→ des tâches physiques difficiles et contraignantes qu’ils doivent réaliser,

→ des conditions du chantier; par exemple, le travailleur exerce-t-il dans un espace étroit avec de nombreux étages à monter où il est difficile de circuler ? etc.

→ de la fréquence de ces opérations sur chaque poste.

2 – Améliorer l’organisation du chantier

Une fois que vous avez évalué les risques, vous pouvez ajuster l’environnement de travail et organiser le chantier en :

→ supprimant ou en réduisant les contraintes grâce à la mise en place de mécanisation, de palettisation, d’aides à la manutention. Vous pouvez aussi organiser les approvisionnements et les colisages.

→ désencombrant les espaces; en rangeant les machines et outils et en délimitant par exemple des espaces dédiés au matériel.

→ sécurisant les zones de circulation ou de stockage. Pour cela, vous pouvez notamment utiliser la signalisation.

3- Former les salariés

La formation est l’une des mesures les plus efficaces pour protéger ses salariés du BTP contre les TMS. Elle est fortement recommandée dans l’élaboration d’une démarche de prévention en entreprise car elle permet à vos salariés de mieux appréhender le risque et d’adopter les bons réflexes ainsi que la bonne façon de travailler pour les réduire.

C’est donc une mesure indispensable pour protéger vos salariés ainsi qu’un excellent moyen de faire de vos collaborateurs, de véritables acteurs de la prévention dans votre entreprise !

Mais quelles formations choisir ? Les formations aux gestes et postures et à la prévention des risques liés à l’activité physique (PRAP) seront les plus adaptées à ce type de risques. La formation gestes et postures permet à vos salariés d’adapter leurs postures au travail réalisé. La formation PRAP est plus détaillée et permettra au sein de votre entreprise d’adapter le travail à vos salariés.

À l’issue de ces 2 formations vos salariés seront :

  • capables d’identifier les risques liés à leurs gestes et postures,
  • sensibilisés aux conséquences de leurs mauvaises postures sur la santé,
  • en mesure de réaliser les bons gestes pour éviter les risques de TMS.

Les TMS ont un coût humain et financier très important pour votre entreprise. Vous l’aurez compris c’est la première cause de maladies dans le secteur du BTP. Ce risque est accentué par les tâches physiques avec le port de charges lourdes, les vibrations des machines utilisées ou encore les gestes répétitifs. Heureusement, vous pouvez mettre en place des mesures de prévention comme évaluer les risques de TMS vos salariés, ajuster en fonction de ces derniers l’environnement et permettre à vos salariés de se former. Pour en savoir plus sur les formations les plus adaptées dans le secteur du BTP lisez cet article.

La meilleure prévention reste la formation de vos employés ! Pour en savoir davantage contactez-nous.

Partager l'article
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Vous aimerez aussi

Zone ATEX : Comment mettre en place une démarche de prévention ?

En moyenne, il y a une explosion par jour en France dans le milieu industriel, elles ont lieu dans les zones ATEX (zone à Atmosphère Explosive). Toutes les entreprises sont confrontées à ce risque si elles stockent ou possèdent des substances inflammables, qu’elles soient sous la forme de gaz, de vapeurs ou encore de poussières.

Lire la suite

JE POSTULE

BTP : comment protéger ses salariés contre les Troubles Musculosquelettiques ?
Envoyez-nous vite votre candidature, nous aimerions en savoir plus sur vous !